mardi 23 août 2016

Le suicide heureux des Allemands







Mais ne nous y trompons pas : à ce petit jeu l'Allemagne ne fait que devancer de peu les autres pays Européens.
Car c'est bien toute l'Europe, emmenée par des fous (Juncker et compagnie), qui a décidé d'en finir avec elle-même.

2 commentaires:

  1. Si c'est leur but, si c'est le but des générations suivantes, qui seront des survivantes, ma foi, je suis bien contente d'avoir l'âge que j'ai, parce que je doute de voir tout ça dans 20 où 30 ans et ce sera bien fait pour eux, ils n'auront que ce qu'ils mériteront, ne pas faire taire ces oiseaux là, c'est donc être d'accord pour se faire bouffer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juncker est un Hitler bisounours tout aussi dangereux que lui : il est partisan du génocide de l'Europe.

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.