vendredi 28 octobre 2016

En pays Helvien


Tout est calme serein, immobile et silencieux. Quelques coups de fusil parfois au loin disent que par ici la chasse reste une tradition bien ancrée. Qui sait ce soir quelqu'un tapera à ma porte pour m'offrir un cuissot de sanglier. A moins que ce ne soit un chien égaré, épuisé, qui vienne me réclamer son droit d'asile, celui de partager la chaleur de mon feu.

5 commentaires:

  1. Veinard ! nous nous avons les bruits de notre jungle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh vous savez les campagnes ne sont plus épargnées...

      Supprimer
  2. Si un chien frappe et vous propose un cuissot de sanglier, c'est que vous aurez nettement abusé des herbes illicites…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf !
      Je suis plutôt syrah que fumette...

      Supprimer
  3. https://www.youtube.com/watch?v=rIfcD8mFYXk

    RépondreSupprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.