mercredi 9 novembre 2016

L'Amérique, l'Amérique




A New York aujourd'hui comme à Paris dans un proche avenir, voila ce qui se passe quand on enterre un peu trop vite le pays réel, quand, pour se faire élire, on ne compte que sur les minorités ethniques, sexuelles ou religieuses. Là-bas ce sont les Démocrates avec la morgue et le mépris de leur représentante, ici ce sont des clubs de réflexion comme Terra Nova et même certains prétendants Républicains  qui s'imaginent pouvoir faire l'impasse sur le vieux peuple. Mais ici aussi nous avons notre candidat Républicain, Républicain au sens américain du terme. Comme aux EU il est blond et c'est une candidate : MLP. En mai prochain peut-être réussira-t-elle là où Hillary Clinton a échoué : devenir la première femme présidente de son pays.
En attendant Donald Trump a quatre ans pour nous donner de nouveau envie d'Amérique. Quatre ans c'est long et c'est court.


4 commentaires:

  1. "Quand, pour se faire élire, on ne compte que sur les minorités ethniques, sexuelles ou religieuses."

    Mais pas seulement. Hillary avait pour elle non seulement les noirs, les hispaniques, les minorités sexuelles, mais aussi le showbiz, les journalistes, les sondeurs, les urbains éduqués, les campus, la Silicon Valley, les CSP +++, le politiquement correct et la gauche caviar.
    Il ne restait plus à Trump que le beauf basique, le plouc raciste. Je ne savais pas qu'il y avait tant de ploucs et de beaufs en Amérique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Preuve que New York et Hollywood ce n'est pas assez pour gagner quand les caves se rebiffent.

      Supprimer
  2. Il reste des Américains en Amérique. Ils ont élu leur président. Point barre. Reste-t-il des Français en France?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui il reste des Français en France, et même de France comme on dit d'une religion.
      Je crois que leur heure a sonné.

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.