mardi 3 janvier 2017

choses lues



Ce jeudi, devant le président Simoëns qui dirige les comparutions immédiates, le suspect majeur retrouve l’automobiliste victime. Ce dernier explique que, mardi, il emprunte le Pont-Royal de La Madeleine vers le Vieux-Lille, lorsqu’il tombe sur trois enfants au milieu de la chaussée. Coup de frein. L’homme baisse la vitre, et interpelle les gamins «  L’un d’eux me demande un euro, poursuit le conducteur. Le temps de mettre ma main à la poche, un homme passe un couteau par la fenêtre et me pose la lame sur le cou.  » La Twingo se retrouve cernée par une quinzaine de personnes, pour beaucoup à l’allure chérubine.

Source.

Ah oui mais non ! Là j'suis plus d'accord ! Si même les chérubins se mettent à sortir le cran d'arrêt où va-t-on ?

Dans Paris Match sur l'élection de Trump :

Personne n'aurait misé un dollar sur Trump.
Sauf les électeurs, seuls dans l'isoloir avec leurs mauvaises pensées.

C'est dit ! Et c'est énorme :
Pour l'auteur de l'article la démocratie ne vaut que si l'on ne vote que dans un seul sens. La possibilité d'un autre choix ne peut-être qu'une mauvaise solution et ceux qui le font des monstres pervers.
No alternative et vive le parti unique !
Accessoirement " à bas les élections !".

Revu hier soir "Un homme et une femme" de Claude Lelouch, palme d'or 1966 : à l'époque on faisait des films avec peu de choses...

9 commentaires:

  1. Suis-je le seul à avoir sursauté devant la splendide faute au nom de RimbauD ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'explication ici :
      http://www.linternaute.com/sortir

      Supprimer
    2. Ouh là ! M. Goux, confondriez-vous intention et inattention ? Surtout que l'arrière-plan arc-en-cieleste précisait bien les choses.

      Supprimer
    3. Avec toutes mes excuses : je n'avais pas vu le T de la plaque de rue !

      Supprimer
    4. Mon cher Fredi, votre lien ne conduit à aucune explication ! De toute façon, je vois mal comment on pourrait justifier d'écrire Rimbaut au lieu de Rimbaud.

      Supprimer
  2. Passage Rimbaut : histoire et origine du nom
    Monsieur Rimbaut était propriétaire du terrain lorsque le passage a été créé.

    Il ne s'agit donc pas de Rimbaud n'en déplaise aux taggeurs farceurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout s'explique, donc.

      (Il n'empêche que, quand on clique sur votre lien, on aboutit à une page d'accueil et pas du tout sur votre passage…)

      Supprimer
  3. Quant aux jeunes bandits de grand-chemin détroussant sous la menace, il n'y a qu'un moyen d'avoir la paix : l'arme de dissuasion. Avoir, comme quand on travaille dans les pays du tiers-monde, un révolver bien en évidence dans le vide-poche à côté du levier de vitesse. Bientôt, les vigiles des magasins, grands et petits, seront armés.
    Evidemment le coût de la plaisanterie sera répercutée sur les prix. Nous devenons, doucement mais sûrement, un pays du tiers-monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avoir, comme quand on travaille dans les pays du tiers-monde, un révolver bien en évidence dans le vide-poche à côté du levier de vitesse.

      Oui.
      C'est sans doute ça réenchanter le rêve Français...

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.