mardi 21 février 2017

Je est un Autre



Je est un autre, mais si en plus "je" est l'Autre, alors que tout lui soit pardonné.
L'Autre majuscule est forcément beau, l'Autre majuscule ne peut qu'être bon, l'Autre majuscule faisait de l'art, vous n'avez rien compris à l'Autre.
L'Autre n'est pas comme cet autre qui s'est permis un écart, une blague douteuse, convoqué depuis devant la 17ème , dont les mots forcément honteux, puants, nauséabonds, repassent en boucle sur toutes les médias.
Selon que tu seras l'Autre ou l'autre...


4 commentaires:

  1. cet autre petite racaille , une petite merde qui se croit tout permis et soutenu par les médias, les bobos qui lui trouvent du talent, ça va bien avec l'époque, plus ils sont merdiques, mal élévés et ignares plus ils sont admirés par les germanopratins et France inter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Habiles à retourner la situation en leur faveur : il parait que c’est la fachosphère qui s’empare de l’affaire, elle ne comprend pas que les injures racistes, homophobes et antisémites sont de la parodie. "Les comiques font ça à longueur d’antenne et tout le monde applaudit" (Pascale Clark, la mégère de France Inter)
      http://www.lexpress.fr/actualite/medias/tweets-de-mehdi-meklat-les-inrocks-au-coeur-d-une-controverse_1881251.html

      Supprimer
    2. @Boutfil : Comment parlez-vous de ce grand écrivain ?
      @Souris donc : Elle a parfaitement compris dans la tête de Marcellin/Medhi :
      http://www.causeur.fr/mehdi-meklat-marcelin-duchamp-antisemitisme-42777.html

      Ceci-dit je m'aperçois en me relisant qu'il y a quelque chose qui cloche dans ma démonstration. Mais ça n'enlève pas grand-chose au sens de mon billet.
      Je vais toutefois tenter de me corriger.

      Supprimer
  2. Je vais toutefois tenter de me corriger.

    Finalement non : je ne vois pas comment je pourrais le dire mieux...:)

    RépondreSupprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.