mercredi 22 février 2017

Un boulet nommé Bayrou




Bayrou, le sparadrap du capitaine Haddock qui se retrouve tantôt collé à la manche de Juppé, tantôt à celle de Hollande au gré du vent et de ses échecs électoraux, rejoint Macron aujourd'hui. Lui qui navigue dans la marre aux canards centriste depuis longtemps, allant de ses rives gauches à ses rives droites selon son humeur du moment, dans cette sorte de marigot qui n'en finit pas de s’assécher* qu'est devenu le centre de Mr Giscard et Mme Veil, s'imagine encore compter pour quelque chose. L'avenir, comme à d'autres récemment, risque de lui être cruel et je serais Macron je me méfierais d'un tel ralliement à sa personne : c'est le boulet qui l’entraînera dans sa chute, le chat noir qui lui portera malheur. Il porte la poisse. Mais dans le cas présent qui s'en plaindra ?

*Rappelons tout de même que les intentions de vote "Bayrou" dans les récents sondages se situent quelque part dans la marge d'erreur de ces mêmes sondages. Dit autrement il n'y a peut-être à ce jour personne qui avait l'intention de glisser un bulletin "Bayrou" dans l'urne si ce dernier avait cru bon de se présenter.

Bayrou dans toute sa sincérité :
(Merci Lenonce.)

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui !
      Qu'elle soit son sparadrap à lui !

      Supprimer
  2. une machine à torpiller ....

    RépondreSupprimer
  3. Ce Bayrou est impayable : donc il ne touchera même pas trente deniers en cas de victoire de Macron.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi ?
      Il ne sera pas premier ministre ?
      Pourtant un ralliement de ce poids mérite bien ça !

      Supprimer
  4. Le surnom de Bayrou : roue de secours. Pas sûr qu'il ait les yeux en face des roues.

    J'en profite pour dire à Jacques Etienne qu'on ne peut pas commenter chez lui. Rectangle blanc pour sélectionner le profil)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roue de secours, roue de secours...
      Il y a un bail alors !

      Supprimer
  5. Bayrou ne s'est pas rallié, il s'est accroché comme la tique sur le chien. Pour profiter du voyage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La tique...
      J'avais cette image en tête aussi ! ��

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.