dimanche 12 février 2017

Y'a quelque chose qui cloche



                             
                                                       Paysan d'hier.



                                                    Paysan d'aujourd'hui.

6 commentaires:

  1. Ce passeur a été le scud pujadiste contre Valls. Terrifiant Herrou. Valls ne méritait pas ça. Il laisse sa violoniste de femme, Anne Gravoin, jouer dans l’orchestre Manoukian qui accompagne Laurent Gerra dans ses sketchs parfois féroces contre le Mou et son premier ministre.

    Ambigu Pujadas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce passeur a été le scud pujadiste contre Valls.

      je crois bien être passé à côté de ce grand moment télévisuel...

      Supprimer
  2. Quant au paysan d'hier, j'en côtoie encore quelques uns. Espèce en voie de disparition, bonne pour l'éco-musée. On regarde La Fille du Puisatier, on a les larmes aux yeux, un "contrôle social" comme disent les sociologues, une réputation à défendre, dans un environnement où chacun a l'œil sur l'autre. Dur, mais qui assurait la cohésion sociale.
    Les Herrou et autres zadistes à petit chignon et petite cervelle, connaissent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Herrou et autres zadistes à petit chignon et petite cervelle, connaissent pas.

      Pire : ils s'imaginent en être, des paysans.

      Supprimer
  3. Dans l'Huma (tiens, il parait encore ?)
    Le "passeur-citoyen" : c'est l'Etat qui est dans l'illégalité, pas moi.

    RépondreSupprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.