jeudi 23 mars 2017

20 millions...


Dans la petite vidéo qui suit, le Monsieur de Nexity tient des propos très intéressants sur le devenir de nos villes (mais nos campagnes seront-elles épargnées, comment pourraient-elles l'être ?). Dès la première minute il nous confie cette chose qui moi m'a fait sursauter : dans 20 ans nous serons 20 millions (je n'ose pas dire de Français) d'habitants de plus qu'aujourd'hui. Vingt ans... après demain pour ainsi dire. Je sais bien que la France est un grand voire un très grand pays mais tout de même ! Pour ma part je trouve que l'on s'y marche déjà pas mal sur les pieds, 50, 60 millions d'habitants me semblait un seuil raisonnable à ne pas dépasser. C'est déjà fait hélas.
Et puis ce chiffre réveille en moi une suspicion dont je préférerais me garder : je connais la fécondité admirable des Françaises mais je ne peux imaginer que si nous parvenons un jour à 100000000 d'habitants (au secours !) elles y soient pour quelque chose. Ce monsieur sans s'en apercevoir donne crédit aux théoriciens du "Grand remplacement", ce fantasme nauséabond dont je n'ai jamais vraiment douté en fait.
Je crois qu' Hamon a bien raison d'envisager un revenu universel pour tout ce petit monde....
Quoiqu'il en soit ce monde qui vient ressemble de plus en plus à un cauchemar : il était déjà devenu bien laid, il sera en plus trop plein.
Et c'est celui dans lequel devront vivre mes enfants.




 





6 commentaires:

  1. Encore un danger public. Seul un terroriste voudrait détruire une des usines à gaz, construites patiemment année après année, génératrices d'emplois de fonctionnaires et appartenant de toute évidence aux domaines régaliens de l'Etat.

    RépondreSupprimer
  2. Sympathique le cauchemar !
    Mieux vaut voir si le vieil astronef fonctionne encore et se tirer au plus vite de cette planète qui d'accueillante est devenue piège à rats...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un astronef...
      Je crains qu'en l'attendant nous soyons encore bloqués là pour un petit moment !

      Supprimer
  3. C'est la version démographique (estampillée INED) de Madame du Barry ("Encore un moment, Monsieur le bourreau").
    Les stats ethniques sont verrouillées par la CNIL, même pour des travaux scientifiques. Michèle Tribalat le dénonce inlassablement.
    Les thuriféraires du vivrensemblisme nous vendent donc différentes sornettes, que les mères musulmanes, si bien intégrées comme chacun peut le constater, vont s'aligner sur le taux de fécondité de la souchienne. Et que d'ailleurs, pour que le fantasme du Grand Remplacement tiennent debout, il faudrait que le taux de fécondité des immigrées atteigne 8 enfants par femme, ce qui ne s'est jamais vu, même en Afrique.
    Circulez !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Souris donc :
      La réponse de Michèle Tribalat aux élucubrations de Benoit Hamon sur le sujet lors du débat de TFI.

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.