jeudi 2 mars 2017

Les 40 salopards



Et encore la liste n'est pas close...
Tous les opportunistes, les carriéristes, dont Apparu est à mon avis l'une des figures des plus emblématiques, s'étaient ralliés à François Fillon après son éclatante victoire aux primaires. Juppéistes, sarkozystes, étaient tous devenus par la grâce du Saint Esprit fillonnistes. Jusqu'à aujourd'hui. Ils pensaient avoir embarqué pour une croisière sur la Méditerranée et se retrouvent en pleine tempête dans le détroit du cap Horn ; ils pensaient faire la guerre aux arrières et voient qu'ils leur faudrait monter au front. Alors ils désertent, ont le mal de mer, demandent à être débarqués, se découvrent les pieds plats...
C'est dans la tempête, au front, que l'on peut compter ses meilleurs alliés. En ce sens cette hémorragie a le mérite de la purge.
Si le Front National avait dû compter sur des petits soldats comme le seconde classe Apparu et ses semblables qui se chient dessus aujourd’hui, ces gens trop pressés, trop fragiles, il ne serait pas en tête des intentions de vote.
Alors si ça devait tanguer un peu plus, si les Révoltés de la Bounty en venaient à le jeter par-dessus bord, je n'aurais qu'un conseil à donner à François :
Rejoins Marine !
C'est le capitaine qu'il te faut et ses troupes ont le cuir endurci.

9 commentaires:

  1. On peut imaginer s'il Y avait une guerre où un gros pépin avec les racailles de banlieue le sauve qui peut de tous ces courageux ! des résistants de la dernière heure.....écœurant et faudrait voter pour ces raclures ? non merci !

    RépondreSupprimer
  2. Il n'a pas besoin de la rejoindre. C'est déjà un allié précieux là où il est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que les difficultés que rencontre Fillon avantagent Marine Le Pen. Tous ne raisonnent pas comme vous. La manière dont il se débat, le spectacle que donne à voir son parti ont dissuadé certains électeurs de se positionner en faveur du candidat des Républicains. Ils seront peut-être tentés de se tourner vers la candidate du FN que les affaires (d'une autre nature, puisqu'elles n'incluent pas la charge d'enrichissement personnel) semblent atteindre moins durement, et qui offre une image de plus grande solidité. Elle fait front, et son entourage avec elle.

      Supprimer
    2. Que ses difficultés n'avantagent pas Macron au fond c'est tout ce que je souhaite.

      Supprimer
    3. D'après des experts autorisés (entendus hier dans une émission politique), la chute de Fillon avantagerait beaucoup plus Marine Le Pen que Macron.

      Supprimer
  3. Décimation ! C'est pour aider, je ne suis en rien Filloniste.

    RépondreSupprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.