lundi 22 mai 2017

Les non-dits


Quelle bande d’hypocrites tout de même... Tous ! Même Praud très décevant sur le sujet. La peur du dérapage, encore et toujours... On les sent enfermés dans leur carcan idéologique qui impose de ne rien nommer. Le multiculturalisme ne saurait être remis en cause. Et encore moins l'Islam. La palme revenant à cette espèce de bobo, parfaite tête à claques, qui prétend représenter son quartier.
Il faut à tout prix sauver l'utopie, et tant pis si on crève de l'utopie, tant pis pour les femmes. Et puis comme elle dit l'autre, c'est local n'est-ce pas, pas de quoi en faire un sujet national, dans son 7ème tout va bien. Pauvres types. Vos petites frontières illusoires derrières lesquelles vous vous imaginez protégés ne tarderont pas à sauter elles aussi. Vous vous apercevrez alors que les problèmes de Barbes sont aussi les vôtres, qu'ils vous ont rattrapés.


5 commentaires:

  1. ils n'ont évidement pas filmé là où ça craint le plus! franchement j'espère bien que ça va faire tâche d'huile dans d'autres coins, rien que pour leur prendre à ces sombres cons ! j'ai abandonné mes lectures pour les gosses à la Goutte d'or, traverser à la chapelle devient trop dangereux, je voudrai bien que certaines bobos viennent y coller leurs fesses pour voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leur utopie finira par leur sauter à la gueule, ce sera notre consolation.

      Supprimer
  2. Un pur scandale ! J'espère que la police sera plus efficace sous Macron 1er que sous Hollande, car je pense que tout vient de là.
    Car c'est bien l'idéologie au pouvoir qui guide les gens d'arme, ou me trompé-je ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ce gouvernement compte bien agir dans le domaine économique, essentiellement en tapant sur le droit du travail, je crains que sur les autres questions, comme la question migratoire, nous ne soyons dans une désespérante continuité.
      Mais enfin ils peuvent bien envoyer quelques flics supplémentaires à la Chapelle pour donner l'impression que la situation est sous contrôle...

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.