samedi 1 juillet 2017

Atelier non-mixte




Cette épreuve sportive (Dieu que le mot est juste) est proprement scandaleuse : rien que des blancs sur la ligne de départ, pas une gonzesse, et des mecs qui se signent ou embrassent la croix en franchissant la ligne d'arrivée. Je connais une sous-ministre à l'égalité femmes-hommes* qui serait bien inspirée d'aller y mettre son grain de sel.
Quant à moi je sais un endroit frais, au pays des cigales et de la farigoule où, volets clos aux heures chaudes, j'aurai plaisir à les regarder grimper les cols, un verre de chardonnay à portée de la main.

*Pfffff...

9 commentaires:

  1. C'est vrai, mais c'est un sport raciste et misogyne, quand on y pense. Enfin pour nos "zélites" mondialisées et bien pensantes.
    Je constate, également que nous avons les mêmes goûts œnologiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je dis que ce sport est condamné à brèves échéances tant il est politiquement incorrect.

      Supprimer
  2. Chardonnay, Chardonnay... bof... avez vous essayé le Viognier?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comment...
      Mais il est souvent trop riche en sucres.

      Supprimer
  3. Un endroit frais, je veux bien mais à voir la carte méteo du jour, il fait frais et pluvieux à peu près partout sauf en Corse. Et ce n'est pas précisément le genre de fraîcheur qu'on recherche pour siroter son pastaga...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tour de France s'achevant le 23 juillet il serait bien étonnant que les chaleurs ne soient pas revenues d'ici-là.

      Supprimer
    2. Il est vrai. Un souffle d'optimisme souffle sur votre blog, soyez-en remercié !

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.