dimanche, mars 25, 2018

Egorgés




Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes


C'en est trop.
Après le père Hamel, après Laura et Mauranne à Marseille, après ce chef d'entreprise décapité à Saint-Quentin-Fallavier, voici que l'on apprend que le lieutenant colonel Arnaud Beltrame aurait lui aussi été égorgé: 
Les conditions du décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se précisent. L’autopsie réalisée sur le corps de l’officier de gendarmerie a révélé des « lésions mortelles » à l’arme blanche au niveau du cou, selon des sources concordantes. Cet officier supérieur, dont l’action héroïque a été saluée par le chef de l’Etat, serait donc mort poignardé à la gorge.

Et nous n'en pouvons plus de vous voir, vous les experts, les journalistes, les politiques, venir nous resservir à chaque fois le "pas d'amalgame", l'Islam c'est pas ça ; dans islamisme il y a Islam bordel de merde !
Nous attendons de vous, au contraire, un acte de contrition. Venez devant nous et dites nous les yeux dans les yeux : oui nous nous sommes trompés, oui nous avons laissé rentrer chez nous, chez vous, les barbares.
Et prenez de toute urgence les mesures qui s'imposent.

8 commentaires:

  1. Bonjour Fredi, ça commence fort chez vous !
    Mais que voulez-vous que fasse l'Etat contre des individus isolés, typiquement schizophrènes et peu cultivés, vivant sans doute leur vie sociale comme une souffrance. Enfants de banlieues tristes, parents déclassés, jalousie et volonté de revanche...
    Quelle plaie dangereuse...

    RépondreSupprimer
  2. "des 'lésions mortelles' à l’arme blanche au niveau du cou", pour ne pas stigmatiser en disant qu'il s'agit d'un égorgement barbare... toute l'hypocrisie est dans ces quelques mots...

    J'en suis parfois à me demander s'il s'agit moins d'un aveuglement naïf que d'une collaboration dissimulée ?

    RépondreSupprimer
  3. @ Barbara,
    Vous avez fait un commentaire sympathique mais d'une naïveté à couper le souffle.

    1/ Ces individus ne sont pas isolés, en fait, ils ne sont JAMAIS isolés 2/ Typiquement schizophrènes, certainement pas : la plupart sont moyennement diplômés et bien dans leurs têtes, ils agissent de façon centrée et cohérente en fonction d'une croyance 3/ Peu cultivés n'est pas le qualificatif adéquat : ils sont complètement ignares (ils ne connaissent même pas leur propre religion, n'ont probablement pas lu le Coran, et ne sont pas capables d'élaborer symboliquement quoi que ce soit), et cumulent des retards cognitifs majeurs liés au corps et à la subjectivité 4/ Ils vivent toute leur vie comme une souffrance sociale ? Vous rigolez là ou quoi ? Comme tout le monde, non ?
    Enfants de banlieues tristes, parents déclassés, volonté de revanche etc : ce ne sont que des clichés creux. Je connais plein de gamins qui sont dans ce cas et qui s'en sortent, et tous les égorgeurs de rase campagne ne sont pas des fils de chômeurs. Et quand bien même ? Cela n'excuse en rien leur geste, leur façon d'être, leurs pensées déviantes. Tout le monde doit prendre la responsabilité de ce qu'il est, vous, comme moi, tout le monde. Pourquoi pas eux ? Pourquoi tient-on encore ce genre de discours mièvre cherchant à les disculper au nom d'un environnement délétère dont l'existence même reste en réalité à prouver ? Stop ! IL faut arrêter ces âneries de toute urgence, car c'est insupportable.

    @ Fredi : la vraie question est :"pourquoi les ont-ils fait entrer",

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La presse "mainstream" bien pensante, alliée aux politiciens mal intentionnés, a fort bien réussi, en douceur et profondeur, son petit lavage de cerveau collectif...
      La "sympathie" (!!?) n'excuse pas tout, a une époque où les moyens d'information alternatifs existent sur internet... Il est vrai que les mêmes politiciens et la même presse s'acharnent à laver plus blanc aussi de ce côté là...

      un article dans ce sens sur mon blog

      Supprimer
    2. http://aumilieuduvillage.eklablog.com/

      Pour qui veut visiter votre blog.

      Supprimer
    3. Oui, madame Schreyer devrait faire une cure dans une zone de non-droit ("no-go zone"), ça lui redresserait un peu les neurones!

      Supprimer
    4. On n'harcèle pas Barbara ma fidèle commentatrice SVP !

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.