samedi, mai 12, 2018

Lagorce 07

Arrivés vers treize heures, T. et moi nous sommes assis à la table de ce restaurant italien, avons commandé des assortiments d'antipasti. L'assiette nous arrive, généreuse et variée, un repas en soi. Un vin de pays plus qu'honorable fait glisser le tout. Nous continuons avec une Napolitaine. Le chef n'a pas pleuré les anchois et nous hésitons à reprendre un pichet. Plus sagement nous décidons de partir à l'assaut des ruelles pavées (un vrai supplice pour les pieds) qui font de Lagorce un village aux allures un peu corses.


Redescendus dans la rue principale (qui souffre d'une fréquentation automobile importante), nous rejoignons notre carrosse (Renault 19 antédiluvienne) et prenons la direction des sources de Font Garou. C'est, dans un décor minéral et boisé, une rivière souterraine qui traverse la montagne de part en part et alimente en eau potable les communes se trouvant de chaque côté. Si la descente fut périlleuse, la remontée s'avéra terrible pour mon cœur de fumeur. Mais T., indulgent ou sincère s'exclama au sommet :
- c'est bon !
Tu peux signer un bail de cinq ans dans la Légion !

Quelques heures plus tard nous retrouvions notre terrasse préférée.


12 commentaires:

  1. Vous vous êtes pas foulé aujourd’hui...
    Y a plein de fautes et en plus le récit est chiant.
    Zéro pointé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bâclé, faut bien reconnaître.
      Un jour prochain il n'y aura plus rien, ce sera plus simple.
      Quand on a perdu la foi et le goût il faut l'admettre.

      Supprimer
  2. Mais non, Fredi c'est très bien. Appétissant même, ça donnerait envie de manger s'il n'était pas dix heures du mat' !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah !
      Merci à vous chère Barbara !

      Supprimer
  3. Ah voila, vous préférez le réconfort sirupeux de Barbara à la critique d’une anonyme...
    Dix fois, cent fois, remets ton ouvrage sur le métier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non : comme tout blogueur j'ai besoin de la critique ET du réconfort.

      Supprimer
  4. Anonyme, je vous rappelle que le réconfort sirupeux vient d'une autre tenancière de blog, qui sait donc parfaitement de quoi elle parle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cépafo...
      Blogueuse peu prolixe au passage... 😁

      Supprimer
  5. Je suis une big blogueuse moi aussi, je sais également de quoi que je cause.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà qui est intéressant !
      Et où bloguez-vous ?

      Supprimer

Chacun peut ici donner libre cours à sa fantaisie.
A condition toutefois de rester dans les bornes habituelles, largement connues de tous.